Menu
Hotel Milano Verona (1)

La longueur d’onde de la lumière et sa température

La lumière est la partie du spectre électromagnétique visible à l’œil nu. Elle est une onde électromagnétique et elle a une de sa longueur d’onde, ou fréquence, compris entre 400 et 700 nanomètres, à l’intérieur de laquelle il y a tous les couleurs que nous pouvons percevoir. Outre que la perception visive, le couleur de la lumière peut aussi faire nous comprendre quel est la température d’une source lumineuse, comme une lampe à infrarouge.

 

Les couleurs perceptibles et les infrarouges

Les couleurs de la lumière que le nôtre œil peut percevoir vont du rouge à violet. Dépassez ces longueurs d’onde on parle d’infrarouges pour les radiations avec longueurs d’onde supérieures ou d’ultraviolets pour quelles avec longueurs d’onde plus petites.

La relation couleur-longueur, toutefois, n’est pas à double sens. En effet si à chaque longueur d’onde nous pouvons associer un couleur, ne pas valide le contraire. Donc ce n’est pas vrai que à chaque couleur correspond une précise longueur d’onde.

Ça arrive parce que les couleurs que nous voyons ne sont pas un simple phénomène physique mais elles sont créées aussi par notre cerveau, qu’élabore les informations reçues par les yeux. A compliquer les choses, la plupart des radiations lumineuses que nous pouvons voire sont dues au mélange des radiations avec différente longueur d’onde ; en conséquence les couleurs que nous voyons sont la somme des autres couleurs.

Puisqu’elles sont hors du spectre visuel, l’homme ne peut pas voir les fréquences infrarouges, mais il peut cependant les percevoir. En effet les longueurs d’onde infrarouge du spectre électromagnétique peuvent être perçues facilement comme chaleur par notre corps.

Il faut ajouter que presque toutes les longueurs d’onde du spectre électromagnétique peuvent être perçues comme chaleur ; par exemple les soi-disant rayon-ultraviolets sont responsables des brulures de soleil. Toutefois leur perception est différente et beaucoup moins intense par rapport aux fréquences infrarouges : souvent en effet nous nous apercevons du leur effet quand désormais la peau est brulée.

 

La température de la couleur de la lumière

Le lien lumière et chaleur est donc indissoluble, tant que on peut avoir une idée de la température d’une source lumineuse similaire à la radiation en cause.

Ceci est possible grâce à la correspondance qu’il y a entre couleurs et longueurs d’onde. Donc à lumières de la teinte rouge, orange et jaune correspondront les températures plus basses ; pendant que pour les lumières qui s’approchent à la couleur blanche, bleue et violette la correspondance est aux températures plus hautes.

Cela signifie que, au contraire de quel que nous pensons, le teintes de la lumière chaude sont en fait plus froides de quelles associées traditionnellement aux couleurs froides. En effet tandis que à la lumière rouge du feu, longueur d’onde plus grande, correspond une température d’environ 1500° C ; la température couleur d’une source lumineuse blanche-bleue, avec longueur d’onde plus petite, est environ 5 fois plus grand : 7700° C.

 

Température couleur et lampes à infrarouge

Recapitulons : lumière, chaleur et couleur sont liées indissolublement puisque sont trois expressions d’un unique phénomène : les radiations électromagnétiques. La lumière est pratiquement « composée » par couleurs visibles, elle est en effet la partie de spectre électromagnétique que nous pouvons voir.

A un déterminé type de lumière correspond une température, les températures plus hautes pour les lumières froides (blanches, bleues et violettes), tandis qu’elles inferieures à lumières chaudes (jaune, rouge et orange). Les radiations infrarouges, même si à nous invisibles, sont facilement perceptibles comme la chaleur.

Tout se mis ensemble peut faire nous comprendre parce que on utilise les lampes à infrarouge pour chauffer les environnements. Tout d’abord, la température couleur d’une lampe à infrarouge, même si de l’ordre d’un millier des degrés, est inferieur à quelle des lampes halogènes blanches ou colorées. Ça signifie que très difficilement une lampe à infrarouge pourra nous « bruler ».

Une lampe à infrarouge est adaptée à chauffer un environnement aussi pour le fait que les infrarouges sont la radiation électromagnétique plus facilement perceptible par la matière, en particulier par le corps humain, comme chaleur propre grâce à leur longueur d’onde particulaire.

Nous terminons en faisant un exemple : les cameras à infrarouge transforment la chaleur émise par un corps en image visible ; au contraire on peut dire que les lampes à infrarouge transforment la lumière visible en chaleur plaisante et pas mauvaise pour l’organisme humain. C’est parce que la radiation émise par une lampe à infrarouge est la manière plus efficace en nature pour transmettre et faire percevoir la chaleur.

Top